Guy-Claude Burger, Thierry Casasnovas, Irène Grosjean et Pierre-Valentin Marchesseau (captures d'écran).

Guy-Claude Burger, Thierry Casasnovas, Irène Grosjean et Pierre-Valentin Marchesseau (captures d'écran).

© Crédits photo : INA / YouTube

Aux sources de la stratégie médiatique des naturopathes

Des naturopathes dans le viseur de la justice se servent de YouTube pour promouvoir leurs régimes alimentaires et diffuser leurs préceptes. Dans les années 1970 et 1980, leurs prédécesseurs ont posé les bases de leur stratégie médiatique lors de reportages ou d'émissions de télévision. On a proposé à trois experts de regarder avec nous quelques extraits.

Informer sans porter atteinte à la dignité : comment les médias montrent les victimes de guerre

Corps parsemés dans les rues, civils exécutés les mains liées dans le dos… Ces photos et vidéos témoignent de l’horreur de la guerre en Ukraine et ont fait le tour des journaux et des JT. Alors que ces images sont en libre diffusion sur internet et les réseaux sociaux, comment les médias français définissent-ils ce qui est montrable et ce qui ne l’est pas ?

Les 9 dates qui ont fait le podcast français

Né aux États-Unis et au Royaume-Uni au début des années 2000, le podcast s’impose en France depuis 2015. Aujourd'hui, quinze millions de Français en écouteraient au moins un par mois. L'engouement est tel que le ministère de la Culture vient d'attribuer, pour la première fois, des bourses d'aide à l'écriture de podcasts. Retour, en neuf dates, sur l’histoire du podcast hexagonal.

Les Gafam font l'objet d'un contrôle étatique de plus en plus puissant.

Guerre en Ukraine : les plateformes numériques rattrapées par la géopolitique

La guerre de l’information ne se limite plus à la propagande conventionnelle. Elle inclut désormais la « déplateformisation » : une privation d’accès aux canaux numériques de diffusion que sont les médias sociaux et les GAFAM.

« Mes parents pensent que je nage en pleine propagande occidentale » : quand l’info sur la guerre divise les familles russes 

Alla vit en France depuis huit ans mais ses parents et sa sœur habitent en Russie et croient que Poutine dénazifie l’Ukraine. Ils s’informent exclusivement via les deux chaînes de télévision nationales. Malgré ce « fossé infranchissable » dû à des décennies de propagande, Alla essaie de ne pas perdre le lien, mais se sent encore plus démunie face aux récentes lois russes criminalisant les « fausses informations ».

Portraits d’auteurs

Nathalie
 
Pignard-Cheynel

Professeure assistante à l’Académie du journalisme et des médias de l'université de Neuchâtel

Eugénie
 
Saitta

Enseignante à l'université Rennes-I

Johann
 
Petitjean

Maître de conférences à l’université de Poitiers

Laurence
 
Allard

Maîtresse de conférences à l'IRCAV-Paris-III/Lille-III

Louis
 
Wiart

Professeur à l'Université Libre de Bruxelles

Loïc
 
Ballarini

Maître de conférences à l'université de Lorraine

Heritiana
 
Ranaivoson

Chercheur senior à IBBT-SMIT, Vrije Universiteit Brussel