Le magazine qui analyse les mutations des médias

Raplume, Booska-P et Grunt, trois médias rap qui explosent.

Alvaro Mena de Raplume, Amadou Ba de Booska-P et Jean Morel de Grünt.

© Crédits photo : Illustration : Benjamin Tejero.

Booska-P, Grünt, Raplume… Bienvenue dans la famille des médias rap

Style de musique le plus écouté de France, le rap influence toute la pop culture comme le rock il y a trente ans. Après l’avoir boudé, les médias généralistes sont obligés de s’emparer du sujet, tandis que les médias spécialisés sur le rap explosent, portés par les réseaux sociaux et des formats originaux.

Profession « fixeur » : ces Ukrainiens qui aident les journalistes à raconter la guerre

Sans eux, la guerre ne pourrait être décrite et documentée. « Eux », ce sont les fixeurs, celles et ceux qui, malgré les risques, guident les journalistes étrangers à travers leur propre pays, devenu champ de bataille. Qui sont-ils, quel est leur rôle exact, en quoi est-il essentiel ? Des reporters français, présents en Ukraine depuis le début du conflit, racontent.

Guerre en Ukraine : opérations de manipulation en cours dans la sphère de la « dark information » française

La guerre en Ukraine est récupérée par les producteurs français de désinformation. On y croise des apprentis journalistes qui jouent aux pieds nickelés en Ukraine pour y déverser leur rejet de l'immigration. Des groupes Telegram qui crient à la « censure » après l'interdiction de RT (ex-Russia Today) en France. Et même Booba et ses 5,6 millions d'abonnés sur Twitter. Récit.

Kiev ou Kyiv ? Les médias français partagés sur la question

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, les envoyés spéciaux et les réseaux sociaux font remonter une revendication locale : que les médias occidentaux appellent la capitale ukrainienne « Kyiv », et non plus « Kiev ». Si nombre de médias anglophones avaient déjà fait évoluer leur charte, Libération est, en France, le premier à sauter le pas. Mais la question traverse toutes les rédactions.

Ne passez pas à côté de nos analyses

Pour ne rien rater de l’analyse des médias par nos experts,
abonnez-vous gratuitement aux alertes La Revue des médias.

Retrouvez-nous sur vos réseaux sociaux favoris

« Nous sommes nous-même perçus comme l’ennemi » : les équipes de RT France veulent convaincre de leur indépendance

À la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février, la Commission européenne a décidé de suspendre, à compter du 2 mars, la diffusion des contenus des chaînes d’influence RT (ex-Russia Today) et Sputnik dans l’ensemble des pays de l’UE. Les journalistes de la branche française de RT se disent déconcertés par cette annonce.

Portraits d’auteurs

Nathalie
 
Pignard-Cheynel

Professeure assistante à l’Académie du journalisme et des médias de l'université de Neuchâtel

Raphaël
 
Suire

Maître de conférences à l'université Rennes-I

Myriam
 
Tsikounas

Professeure à l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne

David
 
Doukhan

Ingénieur de recherche à l’INA

Françoise
 
Daucé

Directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales

Revenir en haut de page