Jamil
 
DAKHLIA

Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégé d’Histoire, Jamil Dakhlia est maître de conférences HDR en Sciences de l’information et de la communication à l’Université Nancy 2, où il dirige la Licence Professionnelle « Journalisme spécialisé » (LPJS), depuis sa fondation en 2009.
 
Ses recherches au CREM (Université Paul Verlaine de Metz) ainsi qu’au Laboratoire Communication et Politique (CNRS, Paris) portent essentiellement sur l’histoire et la sociologie des médias populaires, en France et à l’étranger : presse de programmes et supports dits « people », entre autres.
À travers ses deux ouvrages Politique people (Bréal, 2008) et Mythologie de la peopolisation (Le Cavalier Bleu, 2010), l’étude du discours, des pratiques professionnelles et des usages de la presse de célébrités lui ont permis d’interroger les enjeux de la « peopolisation » de la sphère publique, en examinant les déplacements entre, d’une part, l’imaginaire people et, d’autre part, les logiques professionnelles du monde politique et des médias dits « de qualité ».
 
Parallèlement, il entend promouvoir une étude transversale des formes médiatiques populaires, tant d’un point de vue transnational (travaux sur les tabloïds anglo-saxons, dossier « Peopolisation et politique » du Temps des médias n°10, Nouveau Monde éd., 2008), qu’interdisciplinaire, à travers le séminaire de recherche sur la presse magazine qu’il anime avec Claire Blandin au Centre d’histoire de Sciences-Po Paris.
 
Biography
Alumnus of the École Normale Supérieure of Fontenay-Saint Cloud, Jamil Dakhlia is senior lecturer in Media Studies (Information and Communication Sciences) at the University of Nancy 2, where he has been director of the Professional Bachelor of Art Degree of “Specialized Journalism” (LPJS) since its foundation in 2009.


His research at the CREM (University Paul Verlaine of Metz) and the Laboratoire Communication et Politique (LCP, CNRS, Paris) focuses on the history and sociology of popular media, especially TV guides and celebrity magazines, in France and other countries.


Covering the discourses, professional practices and reception of the French gossip press, his books Politique people (Bréal, 2008) and Mythologie de la peopolisation (Le Cavalier Bleu, 2010), consider the potential impact of celebrity culture on the public sphere, and identify the interactions between, on the one hand, the celebrity culture mentality and, on the other hand, political or journalistic rationales.


Currently, he aims at promoting a comparative study of popular media formats, from both a transnational and interdisciplinary perspective.

Publications dans la revue des médias