Lionel Vighier donne les consignes de leur nouveau projet aux élèves de la classe média

© Crédits photo : Sophie and the Frogs

La critique de livre en classe média, un exercice pas si facile

Les élèves de la troisième média doivent désormais préparer des critiques de livre. Mais leur professeur de français laisse planer le doute : pourront-ils aller jusqu’à les publier ?

Temps de lecture : 3 min

 « J’ai l’impression que vous n’allez pas au bout de votre travail, je me demande si ça vaut le coup que vous vous engagiez sur une nouvelle production ». Au téléphone, Lionel Vighier nous rapporte ces mots, cinglants, lancés quelques jours plus tôt à ses élèves de la classe média, début janvier. Pourtant, depuis leur retour des vacances de Noël, les troisièmes de la classe média n’ont pas chômé. Ils ont d’abord, sous forme de jeu de rôle, préparé un duplex télévisé censé se tenir à la suite d’un drame. Mais aussi présenté leurs travaux, initiés en début année, sur l’image de marque de la classe, avec création de logo et slogan.

Cet avertissement, Lionel Vighier l’a tenu à propos d’un autre exercice, de critique littéraire. En décembre, ses élèves ont eu à choisir un livre, parmi une trentaine de titres évoquant les conflits mondiaux ou les conditions de vie en régime totalitaire. Objectif initial : en rendre compte, dans une forme libre (écrite, audio, vidéo) et publiable, d’ici le 15 février. Mais début janvier, le professeur est prêt à remettre en question le projet. « Ils ne se préparent pas suffisamment, argumente-t-il, comme au moment d’enregistrer des podcasts il y a quelques semaines [voir l’épisode 3 de la série]. Ils ne vont pas assez au fond des choses, par exemple j’attends toujours les sources pour certaines de leurs émissions… »

Quelques jours plus tard, le vendredi 14 janvier, les élèves sont réunis en groupe en fonction des œuvres choisies. Ils effectuent un premier travail : établir une carte mentale, afin d’organiser ce qu’ils retiennent de leur lecture. Les troisièmes l’affirment : ils sont motivés, comme pour donner tort à leur professeur, qui laisse encore planer une l’incertitude sur la publication de leurs travaux à la fin de l’heure.

Semaine suivante, changement de ton : les élèves, qui ont eu à terminer leur carte mentale chez eux, vont finalement pouvoir préparer leur publication. Mais les avertissements des semaines précédentes n’étaient pas de simples menaces en l’air, assurent Lionel Vighier et David Perissinotto, le professeur d’EPS. « Nous avons déjà mis fin à des projets de publication dans les promotions précédentes, assurent-ils. Par ailleurs, tous les groupes ont des difficultés, mais celui-ci a un vrai potentiel, on aimerait qu’ils aillent au bout de leur travail ».

Au sein des groupes, on discute « angle », « format », « répartition des tâches » et « rétroplanning ». Les instructions distribuées en classe insistent sur l’originalité. L’exercice n’est pas inédit pour eux. À l’automne, la plupart avaient choisi de produire une critique littéraire sous la forme d’un podcast ou d’une vidéo YouTube (« booktube »). Monsieur Vighier leur avait fait des retours très précis, par groupe, sur leur travail.

Cette fois-ci, Sarah, Anaïs et Louane souhaitent préparer un sujet de JT pour évoquer le roman Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor. L’idée leur est venue en naviguant sur TikTok. Lucie, Maëva et Alisson pensent faire un reportage télévisé se situant dans l’univers de La vague de Todd Strasser, avec « de l’humour mais pas trop ». Diogo et Maëlia savent qu’ils devront faire attention à l’orthographe dans leur article en ligne sur Paroles de poilus. Emy et Colas, déjà bien aguerris à la production de contenu audio, réfléchissent à un podcast sur La traversée de la nuit, de Geneviève Anthonioz de Gaulle. Les idées d’angles sont encore balbutiantes. Lionel Vighier (professeur de français) et Harold Richer (professeur documentaliste) passent de groupe en groupe pour apporter leur aide, et valider les angles. Le 18 février, les élèves présenteront leur projet en classe.

Mise à jour du 28/01/2022 à 9H00 : ajout des disciplines enseignées par Lionel Vighier et Harold Richer.

Ne passez pas à côté de nos analyses

Pour ne rien rater de l’analyse des médias par nos experts,
abonnez-vous gratuitement aux alertes La Revue des médias.

Retrouvez-nous sur vos réseaux sociaux favoris

Autres épisodes de la série

la classe média en train d'enregistrer son émission radio

Les troisième média en direct à la radio, une mécanique bien huilée

Veille des vacances de février : la troisième média se prépare à faire une émission sur sa propre chaîne de radio. La tension est à son comble alors que l’émission doit être diffusée en direct.

« Imagine que c’est Messi qui a marqué un but ! » : comment des élèves de troisième s’entraînent à parler comme à la radio

Pendant plusieurs mois, la Revue des médias va suivre les activités d’une classe média de troisième dans un collège des Yvelines. Dans ce deuxième épisode, les projets de podcasts se précisent et les élèves s’entraînent à prendre la parole devant un micro.