fête de la musique 2020 TF1

En 2020, la culture a surtout été abordée sous l'angle des restrictions sanitaires. 

© Crédits photo : Capture d'écran TF1.

La pandémie de Covid-19 a accentué la baisse du nombre de sujets culturels dans les JT

La culture a représenté, en 2020, moins de 5 % des sujets des JT. Un plancher historique.

Temps de lecture : 12 min

Éclipsés par la crise sanitaire, les sujets culturels ou liés aux loisirs ont été moins nombreux dans les JT l’an passé. Ils ont surtout été traités sous l’angle de la santé. Mais depuis 2011, la baisse est tendancielle. Sur certaines chaînes, comme M6, elle est moins marquée, tandis que sur TF1 ou France 2, elle peut s’expliquer par la création de magazines culturels avant ou après les JT.

2020, année atypique

L’an passé, la culture a principalement été abordée sous l’angle de la pandémie. La rubrique a pratiquement disparu des JT à partir de la mi-mars et jusqu’à début mai. Les rédactions n’ont pas abandonné pour autant l’angle culturel, même s’il a été absorbé au sein de la rubrique Santé. Entre le 17 mars et le 11 mai, près de 160 sujets abordent la culture en temps de Covid : interviews d’artistes en visioconférence, reportages sur les monuments désertés, les initiatives en ligne, l’inventivité et la créativité de professionnels ou d’anonymes pour s’exprimer dans ce contexte. Hors des JT, la culture se réinvente aussi à la télévision.

La deuxième quinzaine de mai voit se multiplier les sujets loisirs consacrés à la réouverture des plages et parcs (46), et au plan de soutien du secteur culturel (20). En juin, la rubrique Culture s’intéresse aux réouvertures de lieux et aux nouvelles règles sanitaires (41 sujets), au démontage des échafaudages du chantier de Notre-Dame (14 sujets). Débordant sur la rubrique Santé, la fête de la musique, avec 30 sujets, est évoquée majoritairement sous l’angle du respect des consignes sanitaires.

En juillet et août, les sujets culture restent placés sous le signe du Covid : réouvertures de lieux, annulations de festivals, polémiques après des concerts géants ou des rave parties (11 sujets).

En septembre les journées du patrimoine comptabilisent 10 sujets.

Les sujets culture disparaissent presque totalement durant le deuxième confinement de novembre, toutes rubriques confondues. À l’approche de Noël, prédominent les angles médicaux et économiques autour de la pandémie. En décembre, la rubrique est de nouveau mise en avant, et met l’accent sur les manifestions culturelles et de loisirs autour des fêtes de fin d’année (33 sujets), les mobilisations du monde de la culture (27 sujets), les prix littéraires (10 sujets).


Dans les thématiques abordées, loisirs et fêtes se retrouvent premiers (21 % de la rubrique). La musique est deuxième (20 %) mais devance le cinéma (19 %). On sait que le marché de la musique enregistrée a bondi de plus de 7 % en 2020 (source : Fédération internationale de l’industrie phonographique). Enfin, autre particularité de 2020 : 44 sujets, classés en Divers, sont consacrés à la politique culturelle et au secteur face à la crise sanitaire (annonces du gouvernement, aides, mobilisations).

La pandémie de Covid-19 et la fermeture de tous les lieux de spectacle ont eu des conséquences économiques lourdes sur le secteur de la culture. Davantage que les autres années, la parole a été donnée aux représentants des industries culturelles : producteurs ou distributeurs de films et de spectacles, directeurs de théâtre, de festivals et de musées.


Une rubrique en déclin ?


La crise sanitaire de 2020, qui fait plonger la rubrique à 4,8 % de l’offre globale (1 317 sujets seulement), est à nuancer : en effet, certains sujets portant sur la culture ou les loisirs en temps de pandémie ont été englobés dans la rubrique Santé, qui a alors atteint un volume inédit et devancé pour la première fois toutes les autres rubriques. Mais la pandémie n’est pas seule en cause, puisqu’en 2018 et 2019, culture et loisirs pèsent moins de 7 %, une première depuis 2005, le pourcentage moyen de sujets culture étant de 7,44 %. 

La chute de 2020 s’inscrit donc dans une tendance décennale, puisqu’en nombre de sujets tout comme en pourcentage de l’offre totale, on constate d’année en année la baisse de la rubrique amorcée depuis 2014 et déjà signalée dans le baromètre 49. Entre 2016 et 2020, la rubrique Culture-loisirs dans les JT de début de soirée totalise 8 823 sujets, soit 6,59 % de l’offre globale d’information.

La place des sujets « culture-loisirs » dans les JT a donc toujours été limitée, malgré une visibilité accrue en 2009, 2010, 2011 et 2013 (4e rang). En 2010, année où Arte réintègre sa page culture externalisée, elle atteint même 9,5 % de l’offre globale, et 8,5 % en 2011. Hormis cette parenthèse, elle a évolué, sur une quinzaine d’années, entre la 5e place (2005 à 2008 ; 2015 et 2017), la 6e (2012, et depuis 2018 derrière la société, l’international, l’économie, la politique français)e et les catastrophes) et la 7e place (2014).

M6 en tête des sujets Culture-loisirs


Sur la période 2016-2020, M6 arrive en tête de la rubrique Culture-loisirs avec 2792 sujets (9,9 % de l’offre globale).

Si globalement la rubrique est en baisse sur toutes les chaînes, certaines nuances peuvent être observées. Le déclin le plus perceptible est sur TF1, qui passe de 549 sujets en 2016 (8,41 % de l’offre globale) à 435 en 2017 (7,15 %), 321 en 2018 (5,30 %), 291 en 2019 (5,23 %) et enfin 207 en 2020 (2,85%). Peut-être est-ce dû en partie à la création, à partir de mars 2018, du magazine « Le 20 h Le Mag », qui, dans la continuité du journal de la semaine, propose un reportage sur des personnalités ou des anonymes qui font l’actualité.

La baisse est également visible sur France 2, et peut s’expliquer par la diffusion, à partir de septembre 2017, du magazine hebdomadaire « 20 h 30 le dimanche », puis à partir de mars 2019, du magazine « 20 h 30 le samedi », externalisant en partie l’information culturelle. Les autres chaînes restent relativement stables.

Cinéma et musique toujours en tête de la rubrique culture, le patrimoine en hausse


En étudiant l’évolution de la rubrique depuis 2007, on constate que le cinéma et la musique, toujours en 1ère et 2e place, sont les grands thèmes culturels des JT du soir.

Arts plastiques, photo et arts du spectacle (théâtre, danse, opéra, spectacle vivant, cirque) alternent selon les années entre la 3e et la 4e place. Les sujets médias, en 5e position en 2007 et en 2013, perdent une place dans la période 2014 – 2020 au profit des sujets patrimoine, monuments, architecture, qui augmentent de manière significative. Enfin, l’édition reste à l’avant-dernière place, devant la mode, de moins en moins médiatisée depuis 2012.


Sur l’ensemble de la période de 2016 à 2020, l’actualité du cinéma arrive donc en tête des sujets culturels (2414 sujets au total, soit 27,4 % de la rubrique), suivie de la musique (1623 sujets, 18,4 %). Loisirs et fêtes occupent la 3e place avec 1385 sujets (15,7 %), et culminent en 2017 et en 2020.

Viennent ensuite les arts plastiques et la photo (851 sujets, 9,6 %), qui devancent les arts du spectacle — théâtre, danse, opéra, spectacle vivant, cirque (690 sujets, 7,8 %). En 6e position, les sujets relatifs aux monuments et au patrimoine (628 sujets, 7,1 %), connaissent un pic en 2019 suite à l’incendie de Notre-Dame-de-Paris. En fin de classement se trouvent les médias (536 sujets, 6,1 %), l’actualité littéraire et de l’édition (398 sujets, 4,5 %) et la mode (63 sujets, 0,7 %).

Côté éditorial, TF1 accorde globalement le plus de place aux sujets loisirs, patrimoine et arts du spectacle, Arte aux arts plastiques, à la photo et à l’édition, M6 au cinéma, à la musique, aux médias et à la mode.

Dans le détail des arts du spectacle, le cirque est surtout médiatisé sur TF1 (18 sujets) et M6 (15 sujets), la danse sur Arte (40 sujets) et TF1 (29 sujets), l’opéra sur Arte (26 sujets) et TF1 (20 sujets), le spectacle vivant sur M6 (91 sujets) et TF1 (72 sujets), le théâtre sur Arte (75 sujets) et France 2 (34 sujets).

Les thématiques dans le détail

L’analyse des thématiques par année permet de dégager quelques tendances propres à la période.

De 2016 à 2019, le cinéma arrive en tête mais décroît légèrement (31 % de la rubrique Culture en 2016, 30 % en 2017, 29 % en 2018 et 26 % en 2019). Il est suivi de la musique (19 % de la rubrique en 2016, 18 % en 2017, 19 % en 2018 et 16 % en 2019).

Loisirs et fêtes sont en 3e position (12 % en 2016, 17 % en 2017, 14 % en 2018, 15 % en 2019).

Arts plastiques et photo représentent 9 % de la rubrique en 2020 (4e place), comme en 2016 et 2017, après une embellie en 2018 (10 %) et 2019 (11 %).

Autre nouveauté : les sujets patrimoine et monuments, en 5e position en 2020 (8 % de l’ensemble), sont en 4e place en 2019 (12 %) devant les arts plastiques, alors qu’ils étaient à 5 % en 2018 et 2017 et 6 % en 2016. Les rédactions ont consacré une centaine de sujets au projet de reconstruction de Notre-Dame-de-Paris en 2019 et une trentaine en 2020.

Les sujets médias (6 % en 2020, 7 % en 2019, 8 % en 2018, 5 % en 2017 et 2016) sont en légère augmentation. En terme de contenus, M6 accorde depuis 2017 beaucoup de place au décryptage de l’information (fake news, théories du complot) et à l’actualité d’internet et des réseaux sociaux, à travers des rubriques récurrentes comme La minute web (depuis janvier 2017), l’Actualité des réseaux (depuis septembre 2018) ou Infox (depuis février 2019), alors que TF1, France 2 et Arte abordent peu ces thématiques.

Les arts du spectacle sont en chute constante : 10 % de la rubrique en 2016, 9 % en 2017, 7 % en 2018, 6 % en 2019 et 2020. La crise sanitaire de 2020 n’est donc pas seule responsable de cette baisse.

Même constat pour l’édition (6 % en 2016, 4 % en 2017, 2018, 2019 et 2020).

La mode stagne en dernière place sur toute la période (1 %).

Les personnalités les plus présentes

Dans les JT, toutes rubriques confondues, acteurs, chanteurs et réalisateurs sont majoritairement les personnalités de la culture les plus médiatisées, suivant leur actualité. La période 2016-2020 n’échappe pas à la règle. Les acteurs Pierre Niney et Omar Sy et le chanteur Renaud se placent en tête de classement en 2016 avec 11 passages chacun, la comédienne Line Renaud (12 passages), les acteurs Guillaume Canet et Claude Lelouch (11 passages) dominent 2017. On observe quelques exceptions : en 2018, c’est Françoise Nyssen, ministre de la Culture jusqu’en octobre, qui totalise le plus de passages (17), suivie d’Alex Lutz (11 passages) et de Franck Dubosc (neuf passages). En 2019, Stéphane Bern, figure bien connue du paysage audiovisuel, missionné par Emmanuel Macron pour identifier les monuments et bâtiments en péril, se classe premier (14 passages) en intervenant sur le Loto du patrimoine et l’incendie de Notre-Dame-de-Paris. Il devance l’acteur Guillaume Canet, Jean-Luc Choplin, directeur du théâtre Marigny, Franck Riester, ministre de la Culture et l’humoriste Muriel Robin (huit passages chacun).

Autre présence récurrente : celle des ministres de la Culture. Audrey Azoulay totalise 9 passages en 2016, Françoise Nyssen 27 passages entre mai 2017 et octobre 2018, Franck Riester 19 passages entre octobre 2018 et juillet 2020, et Roselyne Bachelot cinq passages entre juillet et décembre 2020. Certains journalistes experts du monde culturel sont aussi sollicités, comme par exemple Olivier Cachin (sept passages en 2016) ou Yves Bigot (six passages en 2018) pour la musique, Jean-Christophe Castelain pour les arts (six passages en 2019).

Des rendez-vous incontournables

En parallèle de l’actualité culturelle (sorties de films, d’albums, expositions), la page culture des JT suit le calendrier d’événements récurrents qui rythment l’année. Ainsi, de 2016 à 2019, de février à septembre, on compte 38 sujets sur la Berlinale (tous sur Arte), 21 pour la cérémonie des César, 37 pour les Oscars, 303 pour le festival de Cannes , 30 pour le concours de l’Eurovision, 19 pour la fête de la musique, 32 pour le festival d’Avignon et 67 pour les journées du patrimoine.

Le premier trimestre de 2020 garde cette chronologie jusqu’au premier confinement : l’ultime défilé haute-couture de Jean-Paul Gaultier totalise cinq sujets en janvier, les Oscars 13, la Berlinale sept, les César avec leurs polémiques et la démission de l’Académie 11, le festival d’Angoulême trois en février.

Méthodologie

Cet article s’appuie sur les données des « Baromètres des JT » n° 61 (juin 2021), 49 (mars 2018) et 36 (décembre 2014) portant sur la rubrique Culture-loisirs. Les résultats publiés dans le cadre de ces études ont été obtenus via l’outil de suivi statistique de l’information télévisée de l’INA, qui analyse depuis 1995 le traitement de l’information dans les JT du soir de six grandes chaînes (TF1, France2, France 3, Canal + – jusqu’en 2018 – Arte et M6.

Ne passez pas à côté de nos analyses

Pour ne rien rater de l’analyse des médias par nos experts,
abonnez-vous gratuitement aux alertes La Revue des médias.

Retrouvez-nous sur vos réseaux sociaux favoris

À lire également

Ne passez pas à côté de nos analyses

Pour ne rien rater de l’analyse des médias par nos experts,
abonnez-vous gratuitement aux alertes La Revue des médias.

Retrouvez-nous sur vos réseaux sociaux favoris