Un micro dans l'un des studios de la radio France Info.

Radio France, France Télévisions, l'INA, France Médias Monde et TV5 monde lancent leur première consultation commune.

© Crédits photo : Martin Bureau/AFP.

Quel audiovisuel public pour demain ? La consultation #NosMédiasPublics vous donne la parole

Avec la consultation #NosMédiasPublics, la plupart des médias publics (France Télévisions, Radio France, l’INA, TV5 Monde, France Médias Monde) souhaitent recueillir les aspirations de la population pour définir « les médias de demain ».

Temps de lecture : 2 min

Pour la première fois, France Télévisions, Radio France, l’Institut national de l’audiovisuel (INA), TV5 Monde, et France Médias Monde (France 24, RFI, MCD) ont décidé d’interroger ensemble, jusqu’à la fin septembre, le public sur ses besoins et ses attentes. Les résultats de cette consultation lancée aujourd’hui devraient, dans les mois à venir, avoir une influence sur l’offre éditoriale des partenaires. C’est en tout cas l’intention de Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, qui avait déclaré, dans les colonnes du Journal du dimanche, que les résultats serviront à « définir les programmes » de France Télévisions pour la rentrée en janvier.

Peu importe la fréquence à laquelle ils regardent la télé ou écoutent la radio, tous les internautes sont invités à participer à la consultation après avoir créé leur compte et répondu à quelques questions préalable (sexe, tranche d’âge, CSP...). Le questionnaire #NosMédiasPublics propose d’abord de parler de l’audiovisuel public sous un angle particulier : celui du confinement. Deux mois où la consommation de programmes d’information et de divertissement a fortement augmenté, que ce soit en vidéo, en audio,  en ligne ou non. L’offre des médias publics a-t-elle répondu aux attentes durant cette période ? Les internautes sont invités à se prononcer sur le sujet.

Perception de la différence entre médias publics et privés, rôle des médias publics dans la société au cours des prochaines années, place donnée aux enjeux de société, diversité culturelle, information et sensibilisation sur les enjeux environnementaux, archives attendues, offre audiovisuelle idéale… Voilà quelques-unes des autres thématiques du questionnaire, composé au total de 21 questions ouvertes. À noter : les réponses peuvent se faire en plusieurs fois, et il n’est d’ailleurs pas obligatoire de répondre à chaque question.

La précédente consultation, #MaTéléDemain #MaRadioDemain, en 2018, ne concernait que France Télévisions et Radio France et avait fortement mobilisé le public fidèle, supposément le plus connaisseur et le plus exigeant. Lors de cette première consultation, l’inscription n’avait pas été rendue obligatoire pour les répondants, et 127 000 réponses avaient été enregistrées. Les modalités de recueil des réponses évoluent en 2020, et l’inscription est cette fois rendue obligatoire. Les résultats, dévoilés en 2019, avaient été analysés par l’institut de sondage Ipsos et avaient servi d’indicateurs pour l’amélioration des programmes des deux entreprises.

En tête des attentes exprimées, on retrouvait « une information fiable et de qualité » (68 %), « un large éventail de programmes culturels » (43 %) et « le soutien à la création française » (38 %). Les répondants souhaitaient également que le numérique se développe au sein de l’offre de l’audiovisuel public, avec des plateformes dédiées (67 % de réponses favorables pour la télévision et 79 % pour la radio). L’information avait été le thème le plus plébiscité, réunissant 33 000 répondants. Parmi leurs attentes à ce sujet : la lutte contre les « fake news » (47 %), l’investigation (43 %) et le décryptage (40 %).  #MaTéléDemain #MaRadioDemain avait aussi montré que les répondants attendaient une plus grande visibilité des initiatives locales, régionales et ultramarines dans l’audiovisuel public.

Les moins de 35 ans exprimaient quant à eux le souhait d’une plus grande diversité (de contenus, d’opinions, d’origines, de sports,…) ainsi qu’une place accrue accordée à l’environnement dans les programmes de France Télévisions et de Radio France. Cette dernière tendance est d’ailleurs largement partagée dans le monde, comme l’a relevé le Reuters Institute dans son dernier rapport.

Le questionnaire #NosMédiasPublics est disponible ici :
https://www.nosmediaspublics.fr/

Ne passez pas à côté de nos analyses

Pour ne rien rater de l’analyse des médias par nos experts,
abonnez-vous gratuitement aux alertes La Revue des médias.

Retrouvez-nous sur vos réseaux sociaux favoris

À lire également