Restez connectés en haut-débit jusque dans les airs

Si l'accès à Internet s'est généralisé grâce au Wi-Fi, les technophiles peuvent désormais consulter leurs mails durant leurs heures de vol.

Temps de lecture : 1 min

Embarquement immédiat pour le Wi-Fi

La société ViaSat entre dans la bataille et compte proposer un nouveau service allant au-delà des offres existantes des compagnies aériennes. Le New York Times, qui relaie l'information, souligne les enjeux de ce nouveau marché.

Actuellement, 1000 avions de 8 compagnies américaines disposent pour leurs vols « business » ou « long-courrier » d'une connexion Internet en Wi-fi. Ce service, facturé jusqu'à 12.95 $ dans les airs, est en pleine expansion depuis un an et payé par 8 % des passagers. Le directeur de la société Aircell, actuel poids lourd en tant que fournisseur d'accès Internet aérien, considère les voyageurs d'affaires comme une « cible facile » pour ce service. La société ViaSat se pose en concurrente et va lancer un satellite de 130 giga-bit haut débit l'année prochaine. Leur objectif est tout autre : élargir la cible à tous les passagers et tout type de vol.

Cette nouvelle offre traduit l'habitude des passagers à rester connectés continuellement depuis chez eux ou grâce aux Smartphones. Ce phénomène social ouvre de nouvelles opportunités pour les compagnies qui trouveront des clients désireux d’avoir les mêmes pratiques aussi bien sur terre que dans les airs. Le marché, en plein essor, ne se limite pas à la connexion Internet mais à une vaste gamme de divertissements en vol.

Des galeries d'art au 7ème ciel

À ce titre, Air France propose depuis le début de l'année la possibilité pour les passagers de l’A380 de visionner des expositions de grands musées internationaux durant leur vol. Les passagers de première classe ou classe affaire (une fois encore) ont accès à une galerie installée sur le pont supérieur de l'avion. Dans ces espaces, des écrans multimédias présentent les collections du Louvre, du Palazzo Grassi ou encore de la Pointe de la Douane à Venise. Air France qualifie cette nouvelle galerie comme « un espace de détente dédié à la culture et à l’art » et a déjà accueilli l’exposition « Titien, Tintoret, Véronèse… Rivalités à Venise ». La compagnie poursuit son partenariat avec le Louvre et propose à ses passagers l’exposition « Sainte Russie », qui a débuté le 5 mars 2010 « sur terre ». 

Des nouveaux services qui restent payants, mais qui pourront voir leurs coûts diminuer lorsque les compagnies aériennes commenceront à tirer profit de leurs partenariats promotionnels. Les NTIC suivent leur vol.

Ne passez pas à côté de nos analyses

Pour ne rien rater de l’analyse des médias par nos experts,
abonnez-vous gratuitement aux alertes La Revue des médias.

Retrouvez-nous sur vos réseaux sociaux favoris

À lire également