covid-19

    ÉTUDE INA. Pendant le confinement, le temps de parole des femmes a baissé à la télévision et à la radio

    700 000 heures de programmes analysés à l’aide d’une intelligence artificielle nous ont permis de mesurer le temps de parole des femmes dans les médias. Verdict : la période de confinement a été marquée par un recul de la présence vocale des femmes à la télévision et à la radio. Un décrochage particulièrement notable sur les chaînes d’information en continu.

    Un client achète un magazine dans un kiosque à Paris.

    La France renforce ses aides exceptionnelles à la presse pour faire face à l’épidémie de Covid-19

    Emmanuel Macron a présenté hier un plan de 483 millions d’euros pour atténuer les effets de la crise sanitaire, et renforcer un secteur déjà fragile. Ce plan complète les aides à la presse existantes. En Europe, d’autres pays ont également modifié ou accru leurs aides.

    Un journal ne se limite pas à ses journalistes, L’Est Républicain l’a montré durant le confinement

    La crise sanitaire a forcé les journalistes à quitter leur rédaction pour travailler de chez eux, comme des millions de Français. Pour les lecteurs et lectrices de la presse, cette nouvelle façon de travailler a entraîné bien des questions. Plusieurs médias ont donc, pour l’occasion, décidé de dévoiler leurs coulisses. Le quotidien régional L’Est Républicain a choisi de montrer, en vidéos, qu’un journal ne se résume pas à ses journalistes.  

    ÉTUDE INA. Temps d’antenne, personnalités émergentes, place des femmes : un bilan de l’information sous Covid-19 à la télé

    L’INA a passé plus de cinq mois d’information à la loupe pour tirer un premier bilan quantitatif de la place du coronavirus et du confinement sur les écrans de télévision, et notamment sur les chaînes d’information continue. Voici ces chiffres inédits de « l’information sous Covid-19 », qui témoignent d’un événement médiatique absolument historique.

    Les émissions télé en mal de public

    Depuis plusieurs semaines, les émissions télé privées de leur public à cause de l’épidémie de Covid-19 s’adaptent pour continuer de tourner, tentant de préserver leur ambiance habituelle. L’occasion de s’interroger sur le rôle des spectateurs dans ces télécrochets.