fake news

    Comment le 1er avril est tombé à l’eau

    Source d’inspiration pour des reportages farfelus, le 1er avril et ses poissons sont passés de mode au fil des années. En cause notamment : la chute de confiance dans les journalistes et l’essor des fake news. Désormais, pour la crédibilité journalistique, il apparaît moins risqué de faire d’un poisson d’avril un sujet de reportage que d’en initier un.

    Le fact checking à l'épreuve des fake news

    Dans Fact-checking vs fake news - Vérifier pour informer (Éditions INA), Laurent Bigot revient sur l'essor des sites et rubriques de vérifications des faits et propos. Et explique comment le fact checking met en lumière  des manquements dans les pratiques professionnelles des journalistes. Extraits.

    L'effet domino : comment une vie peut basculer après un post sur les réseaux sociaux

    Ils ont vu leur vie changer après la publication d’un message sur Facebook, Twitter ou Instagram. Emportés par un effet domino, ils ont quitté le statut de profil perdu dans le flux des réseaux sociaux pour incarner le symbole d’un événement, d’un débat ou d’un combat.  Dans le podcast L'effet domino,  Jean Bulot  et Eloïse Daviaud retracent ces basculements.

    Facebook s'aventure dans la cryptomonnaie avec Libra

    Face aux attaques internes (leadership, gouvernance, etc.) et menaces externes (concurrence, technologie, etc.), l’emblématique patron de Facebook a choisi de réagir de façon à la fois spectaculaire, technologique et massive.

    Ne passez pas à côté de nos analyses

    Pour ne rien rater de l’analyse des médias par nos experts,
    abonnez-vous gratuitement aux alertes La Revue des médias.

    Retrouvez-nous sur vos réseaux sociaux favoris