violence

    Les parents d'Alexia Daval avec leur avocat et l'avocat de la soeur et du beau-frère d'Alexia Daval en 2018.

    ÉTUDE INA. Dans les JT, les violences faites aux femmes restent des « faits divers »

    On parle de plus en plus des violences sexistes et sexuelles, mais elles représentent, sur vingt ans, moins d’1 % des sujets des journaux télévisés. Les réseaux sociaux, surtout Twitter, ont donné plus de visibilité à ces sujets et permis aux femmes de prendre la parole.