Jean-Paul
 
DEMOULE

Jean-Paul Demoule est professeur émérite de protohistoire européenne à l’université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France. Il a mené des fouilles dans le cadre du programme de sauvetage régional de la vallée de l’Aisne, ainsi qu’en Grèce et en Bulgarie. Il s’est particulièrement intéressé aux problèmes de l’archéologie de sauvetage et a participé à l’élaboration de la loi française sur l’archéologie préventive et à la création de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), qu’il a présidé de 2002 à 2008. Ses travaux portent sur les premières sociétés agricoles de l’Europe (le Néolithique), ainsi que sur celles de l’âge du Fer, sur l’émergence des inégalités sociales et de la violence, sur l’histoire de l’archéologie et son rôle social, ou encore sur ses constructions  idéologiques et, à ce titre, sur le « problème indo-européen ». Il s’est intéressé aussi aux relations entre l’archéologie et l’art contemporain (notamment autour du « Déjeuner sous l’Herbe » de Daniel Spoerri. Il a publié récemment, entre autres, Guide des méthodes de l’archéologie (3e edition 2009, en collaboration), Naissance de la figure, l’art du paléolithique à l’âge du Fer (2007, réédition 2017), L’Europe, un continent redécouvert par l’archéologie (2009), La révolution néolithique dans le monde (2010), On a retrouvé l’histoire de France (2012), Mais où sont passés les Indo-Européens ? Le mythe d’origine de l’Occident (2014, couronné par l’Académie française).

Photo : Anne Fourrès.

Publications dans la revue des médias