Usages

L'évolution des médias du côté des publics

    Les émissions télé en mal de public

    Depuis plusieurs semaines, les émissions télé privées de leur public à cause de l’épidémie de Covid-19 s’adaptent pour continuer de tourner, tentant de préserver leur ambiance habituelle. L’occasion de s’interroger sur le rôle des spectateurs dans ces télécrochets.

    La Covid-19, prétexte aux atteintes à la liberté de la presse

    Depuis le début de la pandémie, les abus contre la liberté de la presse et les journalistes se multiplient partout dans le monde. Si ces atteintes concernent principalement des pays entravant déjà la libre circulation de l’information, comme très récemment au Vietnam où deux journalistes indépendants ont été emprisonnés, on en trouve aussi des exemples dans des pays d’ordinaire moins menaçants.

    Après l’affaire Griveaux-Pavlenski, plaidoyer socio-historique pour la préservation de l’anonymat et du pseudonymat

    La publication d’une « sextape » attribuée à Benjamin Griveaux, dont sont soupçonnés Piotr Pavlenski et Alexandra de Taddeo, a fait ressurgir le vieux débat de l’anonymat et du pseudonymat en ligne. Malgré des abus possibles, ces formes d’expression historiques doivent être sauvegardées. Nikos Smyrnaios, maître de conférences et contributeur à la revue des médias, livre un plaidoyer en faveur de l’anonymat et du pseudonymat en ligne.

    Le secret des sources face à la justice pénale

    Garantie fondamentale de la liberté de la presse et du droit du public à l’information, le secret des sources journalistiques est protégé par la loi, en particulier dans le cadre d’une procédure pénale. Limité en cas d’« impératif prépondérant d’intérêt public », ce secret peut être menacé par la répression de certaines infractions commises par les sources des journalistes.

    Les réseaux sociaux, outils de révolte à double tranchant

    Depuis les « printemps arabes », de nombreux soulèvements populaires ont fait irruption de par le monde, s’appuyant notamment sur les réseaux socio-numériques. La chercheuse Zeynep Tufekci analyse, dans son livre Twitter et les gaz lacrymogènes, les forces et fragilités de cette contestation connectée.