Financer le cinéma français : un film, plusieurs possibilités

Financer le cinéma français : un film, plusieurs possibilités

La France soutient son cinéma à travers de multiples modalités de financement. Avance sur recettes, financement par les chaînes TV, SOFICA, financement participatif, rôle du CNC ou encore IFCIC : analyse des dispositifs qui permettent de réaliser un film.

Prochain épisode le :

Être alerté

            La télévision, enchaînée au cinéma français

La télévision, enchaînée au cinéma français

Les chaînes de télévision ont besoin des films français et vice-versa, même si le contexte concurrentiel a évolué plus vite que leurs obligations de préachat. Le cinéma est un programme précieux et toutes les parties en présence savent que personne n’a intérêt à ce que ce système de financement explose.

            Avance sur recettes : le grand oral

Avance sur recettes : le grand oral

L'avance sur recettes a fêté ses 55 ans d'existence au festival de Cannes : restée fidèle à l'esprit de son créateur, André Malraux, elle a cependant connu des changements dont le plus récent est le « grand oral » que doivent passer les réalisateurs candidats.

            Le financement participatif gagne le cinéma

Le financement participatif gagne le cinéma

Cinq ans après le lancement en France des grands sites de financement participatif, quelle est la place du cinéma et de l’audiovisuel dans ce secteur en pleine expansion ? Certains sites se sont développés, d’autres ont fermé ou changé de modèle.

D’autres séries à découvrir...

les journalistes et leurs sources

Ma source et moi

Quatre journalistes ont accepté de nous raconter une relation avec une source qui les a particulièrement marqués. À travers ces exemples, ils expliquent comment ils s’y prennent pour établir un climat de confiance et pour obtenir des infos. 

Une famille regarde le discours d'Emmanuel Macron.

Un an de médias sous Covid-19

Il y a un an, l'expansion de la pandémie de Covid-19 bouleversait notre vie quotidienne et les premières mesures de confinement étaient prises. Quels effets la pandémie a-t-elle eu sur les médias ? Comment a-t-elle été traitée ? Comment ces derniers ont-ils été consommés ? La Revue des médias dresse le bilan d'une année médiatique particulière.

Loana et des participants à la première édition de Loft Story.

Il y a 20 ans, « Loft Story »

Onze jeunes gens, un loft-studio de 225 m2 , 26 caméras filmant en continu durant dix semaines. En 2001 débutait Loft Story, la plus marquante des premières téléréalités diffusées en France. Une révolution télévisuelle qui a inspiré de nombreuses émissions, de téléréalité ou non. Vingt ans après, La Revue des médias interroge l'héritage du « Loft ».

Un enfant brandissant une pancarte "sauvons la planète", marche pour le climat, paris, 8 septembre 2018

Étude INA. En 20 ans, l’environnement est devenu un sujet d’information générale

Énergie,  climat, pollution, biodiversité... Comment la place accordée à l'environnement à la radio et à la télévision a-t-elle évolué au cours des deux dernières décennies ?  Exploration des grilles de programmes, temps d'antenne et journaux télé/radio dans cette étude inédite de l'INA publiée à l'occasion du festival Médias en Seine, qui se penche notamment sur le rapport entre journalisme et environnement.

Illustration représentant la justice les yeux bandés avec une balance dans la main gauche et une épée dans la main droite face à un journaliste micro et caméra à la main.

La justice sous l'œil des médias

Brèves de justice, comptes rendus de procès, croquis d’audience, séries judiciaires… Sous de nombreuses formes, la justice est observée, scrutée par les médias.  Quelles représentations en donnent-ils ? Sont-ils complètement libres d’en parler ? Tour d’horizon en sept épisodes.

Ne passez pas à côté de nos analyses

Pour ne rien rater de l’analyse des médias par nos experts,
abonnez-vous gratuitement aux alertes La Revue des médias.

Retrouvez-nous sur vos réseaux sociaux favoris