Le magazine qui analyse les mutations des médias

Photographie de Piotr Pavlenski (Pavlensky en anglais) avec des micros tendus vers lui.  À sa droite, son avocat, Yassine Bouzrou.

Piotr Pavlenski s'adresse à la presse le 18 février. À sa droite, son avocat,Yassine Bouzrou.

© Crédits photo : Guillaume DAUDIN / AFP.

Après l’affaire Griveaux-Pavlenski, plaidoyer socio-historique pour la préservation de l’anonymat et du pseudonymat

La publication d’une « sextape » attribuée à Benjamin Griveaux, dont sont soupçonnés Piotr Pavlenski et Alexandra de Taddeo, a fait ressurgir le vieux débat de l’anonymat et du pseudonymat en ligne. Malgré des abus possibles, ces formes d’expression historiques doivent être sauvegardées. Nikos Smyrnaios, maître de conférences et contributeur à la revue des médias, livre un plaidoyer en faveur de l’anonymat et du pseudonymat en ligne.

À la télévision, « la représentation des minorités ne se réduit pas à une question arithmétique »

Malgré une présence accrue à la télévision depuis les années 2000, les minorités visibles restent cantonnées à des rôles très stéréotypés que ce soit dans les fictions ou les reportages. Des représentations qui servent à justifier une certaine domination, estime la sociologue Marie-France Malonga.

« Gilets jaunes » : Gabin Formont, retour sur un an de Vécu

Anonymes et inconnus des médias avant les premières occupations de ronds-points le 17 novembre 2018, ils et elles sont devenus au fil de l’an passé des figures emblématiques de la protestation des « gilets jaunes ». Comment ces personnes ont-elles vécu leur médiatisation ? Épisode 5 de notre série avec Gabin Formont, créateur de « Vécu », le média du « gilet jaune ».

« Gilets jaunes » : François Boulo, au barreau des médias

Anonymes et inconnus des médias avant les premières occupations de ronds-points le 17 novembre 2018, ils et elles sont devenus au fil de l’an passé des figures emblématiques de la protestation des « gilets jaunes ». Comment ces personnes ont-elles vécu leur médiatisation ? Épisode 4 de notre série avec François Boulo, la voix des « gilets jaunes » de Rouen.

Ne passez pas à côté de nos analyses

Pour ne rien rater de l’analyse des médias par nos experts,
abonnez-vous gratuitement aux alertes La Revue des médias.

Retrouvez-nous sur vos réseaux sociaux favoris

« Gilets jaunes » : Ingrid Levavasseur, icône en retrait

Anonymes et inconnus des médias avant les premières occupations de ronds-points le 17 novembre 2018, ils et elles sont devenus au fil de l’an passé des figures emblématiques de la protestation des « gilets jaunes ». Comment ces personnes ont-elles vécu leur médiatisation ? Épisode 3 de notre série avec Ingrid Levavasseur, icône désengagée.

 « Gilets jaunes » : Jacline Mouraud, étincelle médiatique

Anonymes et inconnus des médias avant les premières occupations de ronds-points le 17 novembre 2018, ils et elles sont devenus au fil de l’an passé des figures emblématiques de la protestation des « gilets jaunes ». Comment ces personnes ont-elles vécu leur médiatisation ? Épisode 2 de notre série avec Jacline Mouraud, à l’origine d’un coup de gueule aux millions de vues.

Priscillia Ludosky lors d'une manifestation de « gilets jaunes » au château de Chambord le 23 février 2019.

« Gilets jaunes » : Priscillia Ludosky, pétitionnaire annonciatrice

Anonymes et inconnus des médias avant les premières occupations de ronds-points le 17 novembre 2018, ils et elles sont devenus au fil de l’an passé des figures emblématiques de la protestation des « gilets jaunes ». Comment ces personnes ont-elles vécu leur médiatisation ? Épisode 1 de notre série avec Priscillia Ludosky, autrice de la pétition sur les prix de l’essence.

Portraits d’auteurs

Philippe
 
Aldrin

Professeur à Sciences Po Aix

Anne-Sophie
 
Novel

Journaliste, autrice et réalisatrice.

Justine
 
Rodier

Journaliste à La Revue des médias

Françoise
 
Daucé

Directrice d’études à l’École des hautes études en sciences sociales

Patrick
 
Eveno

Professeur à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne

Jean-Philippe
 
Béja

Directeur de recherches émérite au CNRS

Maxime
 
Audinet

Chercheur au Centre Russie/NEI de l’Institut français des relations internationales (IFRI).

Revenir en haut de page